[./index.html]
[./biographie.html]
[./mime.html]
[./tournees.html]
[./films.html]
[./livres.html]
[./peintures.html]
[./contact.html]
[./presse.html]
[./liens.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Presse
France

C'est en hiver 2004, à Bordeaux, que le plus ancien café-théâtre de France, l'ONYX, reçoit le Mime Bizot pour célébrer ses premiers pas, trente années auparavant, sur ces mêmes planches.

Trente années de pantomime blanche, évoluant parallèlement à la sensibilité de l'artiste, elle-même aiguisée lors de ses voyages à travers le Monde, pour aboutir à ce spectacle tant attendu "30 ans de Silence" qui plonge le spectateur dans l'inoubliable.

Vingt heures trente.
La salle, intime par sa taille, laisse ressentir son impatience.
Le rideau se lève enfin.
Omniprésence de l'obscurité.
Nous nous laissons envahir par une première musique.
Puis il entre.
Première scène : "Séparations"
Premières émotions.
Puis s'enchaînent de nouvelles scènes : "En classe", "Dent de Lait", "A la Plage", "Cirque", "Le Rocker", "Rendez-vous d'Amour", "Mariage", "Deuil", "Images".
Autant de scènes, autant d'émotions variées et incontrôlées.
Spectacle inoubliable par sa pureté, sa perfection, sa sobriété, sa puissance émotionnelle.
Et pourtant un seul jeu de son et lumière.
Aucun artifice.
Tout est dans l'imagination.
Tout est dans le regard, l'expression, le geste, la posture.
Il nous décrit son monde, notre monde avec humour, tristesse,  tendresse, force, subtilité...
Et pour finir, pour nous éblouir encore d'avantage, pour nous laisser de nouvelles empreintes visuelles, il excelle dans des improvisations que lui impose son public.
A voir, regarder, observer.
Mais surtout à vivre et à revivre.
On ne peut pas ne pas aimer.






  
Bolivie

Territoire privilégié, la Bolivie accueille plusieurs semaines, chaque année, depuis 13 ans, le Mime Bizot.

Cochabamba, La Paz, El Alto, Santa Cruz de la Sierra, Montero, autant de villes conquises par cet artiste incontestable du Silence, au travers de ses tournées triomphales. Ses spectacles, "30 ans de silence", "Les Petites Etapes du Bonheur", "You and Me", "Rondes de Nuit" n'ont eu de cesse d'émouvoir un public fidèle toujours plus nombreux.

A ces tournées, se sont ajoutés des ateliers de pantomime. Car si Philippe Bizot aime à jouer en solitaire, il transmet cependant sa passion, en enseignant avec une pédagogie qui lui est propre, à tous ceux désireux d'imprégner cet art universel. Ainsi met-il en scène de nombreux spectacles. Citons "Otros silencios", dominé par de nouvelles techniques d'illusion et foisonnant d'humour.

  
Chili

Que ce soit en juillet 2003, à l'occasion de "las temporales internacionales de teatro" ou en mars 2004 et 2005, 2008 lors de la "semana de la francofonia", organisée par l'Alliance Française, le Mime Bizot a ébloui les salles de Théâtres et d'Universités par la perfection de son Art. C'est d'ailleurs en 2003 qu'il remporte le 1er prix du Festival du Théâtre Mondial de Puerto Montt.

Accueilli par de nombreuses villes, La Serena, Antofagasta, Arica, Concepcion, Osorno, Santiago, Vina del Mar, Puerto Montt, Philippe Bizot offre à son public une pantomime "intime, faite de silence et de murmures". La proximité du spectateur laisse celui-ci dans le souvenir d'une oeuvre où l'Art n'a pas de limite.



  
Chine

La Chine, pays du raffinement par excellence. Philippe Bizot se devait d'y aller.

2005. Il est reçu, tel un Empereur dans sa nouvelle cité.

Jouant seul ou en accord avec la troupe de Suzhou, il dévoile ses talents devant un public fort enthousiaste. Les portes s'ouvrent. Expositions de peinture et conférences s'intercalent à un programme pourtant très dense d'ateliers pédagiques et de spectacles de pantomime.

La Chine est désormais conquise.




  
Articles de presse - Europe :
1 / 2
Articles de presse - Asie :
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12
Articles de presse - Amérique Latine :
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7